Affiche_AKINO-ARAI_Avril200.jpg

Akino Arai France Live Tour 2009 ~Sora no Sphere~ @2009.04.10 & 11 L'Européen Paris :

IMPORTANT : L’article que vous lisez a été écrit en 2009 (avec quelques mineurs ajouts et corrections en 2021). Il décrit mes avis et sentiments à cette période. Il est probable que mes avis et mon style d’écriture aient probablement changé. J’ai souhaité laisser cet article comme à l’origine. Veuillez noter que je n'ai pas retrouvé de photo en haute résolution.

Il aura fallu attendre 3 ans avant d'avoir la chance de revoir Arai Akino sur une scène française. L'incroyable prestation de 2006 enthousiasma le public avec des arrangements trip hop surprenants, permettant de redécouvrir les titres d'Akino dans de nouvelles formes assez étonnantes. Cette fois-ci l'envie fut totalement différente, d'une part elle insistait sur la sortie du nouvel album, Sora no Sphere, et d’autre part l’accent était mis sur une prestation plus acoustique, plus proche du public. Akino nous offrira donc quelque chose de différent et de nouveau.

 

Les deux concerts furent plutôt différents en termes d'ambiance. À croire que le premier jour le public fut plutôt réservé : les applaudissements timides et les standings ovation plutôt rares n’ont pas favorisé une ambiance optimale. Bien qu'Akino paraisse très fatiguée le 2eme jour, j'ai préféré ce deuxième live. Et malgré un léger ralentissement de l'ensemble de titres, l'ambiance fut pour moi un élément primordial pour ce concert. Ce qui n'était pas vraiment le cas lors de son premier passage à Paris, ou l'ambiance électro en surpris plus d'un et me ravit personnellement.

 

Les musiciens s’installent sous les applaudissements de public. Hisaaki Hogari à la guitare et Masahiko Todo au violon. Les lumières se tamisent et l'introduction commence avec la projection des noms musiciens sur l'écran situé derrière la scène... Après une douce intro, le rythme s'amplifie, et Akino arrive sur scène sous les applaudissements chaleureux. Elle se présente debout face à la scène et commence sa première chanson.

aa live 02.png
SORANOSPHERE7.mpg_snapshot_03.10.108.jpg

Akino Arai France Live Tour 2009 ~Sora no Sphere~ @2009.04.10 & 11 L'Européen Paris :

 

01. Kagami no kuni (album : Sora no Sphere)
02. Monday. Tuesday (album : Sora no Sphere)
03. Terminal (album : Sora no Sphere)
04. Tasogare wa mirai de matsu (album : Blue Planet)
05. mizu (album : Sora no Sphere)
06. Lhasa (album : Sora no Sphere)
07. N.Y. (album : Eden)
08. Inshou (album : Sora no Sphere)
09. VOICES (album : Sora no mori)
10. Hiru no tsuki (album : RGB)
11. Nijiiro no wakusei (album : Eden)
12. Rêve (album : Furu Platinum)
13. WANNA BE AN ANGEL (album : Sora no mori)
ENCORE :
14. Aux Champs Elysée ! (Pour le concert du 11.04)
15. Utsukushii hoshi (album : Natsukashii mirai)

  • Piano et vocal : Akino Arai

  • A.,E.guitare & Électro : Hogari Hisaaki

  • Violon : Masahiko Todo

 

Il s'agit d'une nouvelle chanson, intitulée Kagami no kuni. Cette chanson pop électro m'a surpris. Je pense que le choix de ce titre n'est pas forcément très judicieux pour démarrer le show. Ce titre encore inédit sera présent dans son album Sora no Sphere qui sortira quelques mois plus tard. Cela dit, j'aurais connu la chanson avant, il est fort possible que l'ensemble soit mieux passé. À la fin de chanson Akino a déclamé quelques mots en français : "Je suis très heureuse de revenir à Paris après 3 ans pour refaire un concert devant vous. "Merci beaucoup d'être là ce soir !". Akino rejoint son piano et la deuxième chanson commence.

 

Il s'agit encore une fois d'un nouveau titre du nouvel album, Sora no Sphere, qui sortira à la fin du mois. La chanson s'intitule Monday. Tsuday. Encore une fois il s'agit d’un titre pop électro. L'ensemble est fluide et plus travaillé. Cette chanson est plutôt émouvante. Les paroles ont quelque chose de très touchant, mélangeant optimisme et espoir avec un côté innocent. La composition est assez intéressante avec des changements de tonalité rare chez Akino, puisqu’elle chante parfois en montant et non en descendant comme à l'accoutumée.

 

Elle enchaine rapidement sur Terminal, encore une chanson de son nouvel album, Sora no Sphere. Je dois dire que c'est à partir de ce titre que j'ai pu réellement entrer dans le concert. Cette chanson est magnifique, la composition et brillante et très bien agencée, les arrangements entièrement acoustiques sont des plus magiques et le talent des musiciens et de la performance vocale d'Akino est un grand moment. J'ai hâte de découvrir ce nouveau titre dans le prochain album, bien qu'il soit plus rythmé, avec des percussions qui, je l'espère, ne gêneront pas la mélodie. Mais il est probable que je préfère la version live de la version album.

aa live 08.png
aa live 07.png
aa live 06.png

Après un autre petit commentaire cette fois-ci en Anglais, Akino, interprète la première chanson connue, enfin pas si connue que ça vu qu’il s'agit du titre Tasogare wa mirai de matsu, face B du single Kakusei toshi (NB : nous retrouverons ce titre dans l'album Blue Planet). Il s'agit d'une superbe ballade, dont cette version live rend particulièrement bien hommage. La composition déjà fameuse est sublimée par le piano, le violon et la guitare. L'interprétation d'Akino est très claire et émouvante. Après cette superbe chanson, Akino nous remercie de nos applaudissements chaleureux et explique que sa nouvelle chanson s'intitule...

 

mizu, "eau" en Français et qu'elle a été écrite par son amie Adeyto... Notez que lors du premier concert, Akino s'est trompée sur le nom de l'auteur des paroles, mais elle s'est reprise rapidement... La chanson commence, je connaissais ce titre et cette version piano violon et magnifique. La chanson également, les paroles en Français sont plutôt claires et Akino s'est améliorée sur la prononciation. La composition est vraiment belle et rappelle la super ballade At Eden, qui ne sera pas interprétée lors du concert, au grand désespoir de certains fans qui estiment ce titre comme le meilleur d'Akino. Après un redoublement d'applaudissement et les remerciements d'Akino. La dame reste au piano et enchaine sur un nouveau titre.

 

Il s'agit de l'émouvant Lhasa, chanson de son nouvel album, Sora no Sphere. Les images diffusées sur l'écran sont des photos de cette ville magnifique et renforcent l'émotion de ce titre, vraiment brillant. Il s'agit d'une ballade inspirée de la ville de Lhasa. Le refrain est particulièrement réussi (avec une montée aigüe fort touchante) et Akino tente de nous faire partager la spiritualité de cette ville et par la même occasion celle du Dalaï-lama dont la philosophie a fortement influencé Akino pour son nouvel album. Cette chanson fera partie sans doute des meilleurs du nouvel album Sora no Sphere.

 

Akino se lève et se place devant la scène, c'est alors que l'image d'Akino apparait sur l'écran et la chanson électro N.Y. (un hommage aux événements du 11 septembre 2001) commence. Cette version avait déjà sublimé le public lors du précédent passage sur Paris en 2006. Et bien elle est toujours aussi belle et intéressante, cela rajoute un peu d'électro dans ce concert très acoustique, totalement différent de celui de 2006. Après ce superbe moment, Akino enchaine avec une de mes chansons préférées du concert.

Il s'agit du titre, Inshou, chanson de son nouvel album. Cette chanson est une parfaite fusion de l'électro et de l'acoustique. La composition est vraiment sublimissime et très émouvante, j'avoue que les dernières notes et la montée électro m'ont fait pleurer. Je dois dire que ce titre fait partie des meilleures chansons d'Akino Arai. Je connaissais déjà ce titre grâce à un enregistrement de mauvaise qualité d'un concert de 2007. J'ai redécouvert cette chanson incroyable et émouvante qui me transporte littéralement. De plus les lumières et la projection vidéo sont superbes et donnent une ampleur supplémentaire à ce très grand moment. Le public ne s'est pas trompé et les applaudissements ont été très abondants à la fin de ce titre.

aa live 05.png
aa live 19.jpg
aa live 03.png

Mais l'émotion bouleversante de ce titre est sans commune mesure avec ce qui nous attend... En 2006, ce titre m'avait fait pleurer, cette fois-ci encore, il s'agit bien sûr de l'incroyable VOICES, arrangée uniquement avec un violon... La première partie a cappella est superbe et le violon, bien que surprenant, donne une nouvelle dimension à ce titre, très électro dans le premier concert. Si le premier jour, le public avait applaudi avant la fin de la chanson, gâchant complètement l'émotion des paroles sublimes, le 2eme jour la salle fut enthousiasmée par ce superbe titre est une standing ovation s'est emparé du public définitivement conquit par la puissance et l’émotion de ce titre.

 

Comme si ce n'était pas fini, Akino retourne au piano et nous achève avec Hiru no tsuki, une superbe chanson, générique, qui date de 1997. La composition est sublime, la ré interprétation au piano, violon et guitare est vraiment magnifique. Cette chanson était très attendue par les fans et je suis vraiment heureux d’avoir pu l'entendre ! Que dire de plus, le public fut conquis par ce titre émouvant et efficace. À la fin de ce titre, Akino remercia une nouvelle fois le public et présenta ses musiciens et se permit de blaguer un peu avec, en donnant les petits noms intimes de chacun d'entre eux et se moquant gentiment de la chemise d'Hogari. Mais elle s'excusa en déclarant que sans Hisaaki Hogari, Akino ne serait pas Akino et elle finit par sortir un émouvant "Nous sommes Akino Arai". Hogari fut surpris et émut...

 

Après ce moment plutôt drôle et émouvant, Akino retourne au piano et interprète l'un de ses titres les plus appréciés, Nijiro no wakusei. Il s'agit d'une chanson de l'album Eden que l'on redécouvre sans percussion avec juste un piano, un violon et la guitare d'Hisaaki. Un moment émouvant mettant en avant cette superbe composition, optimiste et sincère. Seul un fan comme moi remarqua qu'Akino fit une erreur dans les paroles, elle a d'ailleurs fait une petite grimace à ce sujet. Des indiscrétions après le concert, affirme qu'Akino était vraiment fatiguée et un peu malade. Bref le public décidément très actif a très largement salué cette performance. Akino se rapproche du devant de la scène et un beat d'un gout un peu douteux j'avoue se fit entendre... et je reconnus rapidement le titre...

aa live 11.jpg
azaaz.png
aa live 10.jpg

Rêve... La chanson en Français de l'album Furu Platinum. Akino prend un air enjoué et tonique pour ce titre plutôt charmant, inspiré de Zazie dans le métro. L'écran diffusa les paroles en karaoké pour que public chante avec elle... Malgré les fautes d'orthographe, le public se leva rapidement (les fans japonais, en premier comme pour soutenir l'artiste visiblement fatiguée) et chanta le titre en frappant des mains. L'ambiance était très réussite et le public déchainé a très largement récompensé ce moment à la fois émouvant et amusant. Akino fut agréablement surprise par cet échange avec le public et les applaudissements durèrent. Akino pria le public de s'assoir... Après ce moment de joie et de charme...

Akino commença le titre le plus renversant du concert... WANNA BE AN ANGEL... Et oui ce titre aux paroles inventées et parfaitement interprétables en live... Et putain qu'elle performance !! Vocalement il est extrêmement difficile (surtout en fin de concert, notez que la performance du 11 était la meilleure !) et les réarrangements sont sublimes ! Je ne sais pas trop quoi dire sur ce moment vraiment incroyable, tout était parfait, intéressant, émouvant, des lumières à la voix magique et envoutante d'Akino...

 

Akino et ses musiciens se levèrent et saluèrent l'assistance. Puis disparurent en coulisse, les fans déchainés (moi et le fan-club), firent un maximum de bruit pour faire revenir Akino pour un rappel...

 

Après un petit moment, Akino fit son retour avec ses musiciens et remercia le public pour son soutien. Elle parait un peu désorientée par les applaudissements et somme la foule de s'assoir. C’est alors qu'Akino fit des allez retour vers ses musiciens pour préparer un rappel totalement improvisé... Akino s’installe au piano et dès les premières notes le public n'a eu aucun mal à reconnaitre le classique de chanson française, Aux Champs Élysées. Une nouvelle fois tout le monde se leva et chanta avec Akino ce titre connu de tous en frappant dans les mains. Akino sembla ravi de cette ambiance et malgré quelques erreurs dans les paroles et une fin un peu chaotique, vu que rien n'était prévu, ce moment du concert fut l'un de meilleurs et sacrément émouvant ! C'est là que je me suis dit que la conversation sur la chanson française que j'ai eue avec Akino et ses proches pendant la répétition a porté ses fruits... En tout cas c'était vraiment adorable.

SORANOSPHERE7.mpg_snapshot_02.46.478.jpg
SORANOSPHERE7.mpg_snapshot_03.43.520.jpg
SORANOSPHERE7.mpg_snapshot_02.36.478.jpg
SORANOSPHERE.mpg_snapshot_18.08.867.jpg
SORANOSPHERE.mpg_snapshot_15.47.964.jpg
SORANOSPHERE.mpg_snapshot_16.07.351.jpg

Nouveau départ sous les acclamations de la foule, et nouveau retour pour une ultime interprétation de sa toute première chanson, Utsukushii hoshi, datant de 1986... Ce piano voix fut très émouvant et bien meilleur que l'interprétation de ce même titre lors du concert de 2006. L'acoustique de la salle est vraiment excellente et ce genre de prestation resplendit avec une telle qualité de son. De plus l'artiste et proche de public et la communication et l'émotion passent bien mieux. Cette chanson referma avec douceur et sensibilité cet émouvant concert.

 

Après la chanson, Akino, salut une dernière fois le public et informe qu'elle signera quelques dédicaces juste après le show, visiblement très fatigué Akino rejoint les coulisses.

 

Le concert fut très différent du précédent. Le premier était très électro, saturé de guitare électrique, dans une ambiance très particulière et stricte. S’il était plus long et artistiquement bien plus élaboré, il était moins émouvant et moins dans la communication avec le public. Ici de l'acoustique, de la simplicité et de l'émotion, la comparaison est très difficile, les deux concerts se complètent parfaitement. Je reprocherai le fait qu'il y ait trop de nouvelles chansons et que l'album ne soit pas sorti plus tôt. Mais bon, Akino est vraiment une très grande artiste, perfectionniste et talentueuse qui nous a offert une prestation magnifique. Je regrette également qu’Akino n’ait pas chanté plus de titre, mais la première partie d’une quarantaine de minutes par le groupe Yaneka a réduit hélas la durée du concert. Mais bon…je suis un Fan, donc jamais satisfait, il y a tellement de titres que j'aurais aimé entendre avec peut-être plus d'électro. Voilà, qu'espérer de plus ? Et bien qu'Arai Akino revienne un jour à Paris ou mieux que je parte la voir au Japon.

SORANOSPHERE7.mpg_snapshot_03.26_edited.jpg
SORANOSPHERE.mpg_snapshot_18.33.918.jpg
SORANOSPHERE7.mpg_snapshot_03.05_edited.jpg
SORANOSPHERE7.mpg_snapshot_02.30_edited.jpg

 © Arai Akino France - Depuis 2006 | Van