album_tsubame_g_g_edited.jpg

Biographie

Akino Arai (新居昭乃) est une chanteuse japonaise née le 21 aout 1959 à Tokyo. On ne se sait pas grand-chose sur son enfance qu’elle a passé à Fukuoka. La chanteuse a toujours été discrète sur sa vie privée, je vais donc respecter cela et garder pour moi plein de secrets…

Après des études d’art à l’université, notamment la peinture et la musique, Akino Arai remporte en 1984 un concours de chanson, le fameux POPCON (Yamaha Popular Song Contest). Elle y propose la chanson en partiellement en Français dans le texte Kiniro no me. C’est à ce moment-là qu’une carrière musicale pourrait être une option, en tant que compositrice, parolière et chanteuse.

Elle crée ainsi une cassette de démos et, hasard de la vie, un de ses amis travaillant chez Victor Music/JVC, lui servit d’intermédiaire. Elle signe en 1986 avec la maison de disque (qu’elle n’a jamais quitté depuis) et sort rapidement son premier single, Yakusoku.

akino b 02.png
akino b 01.png

Premiers essais

 

Ce single sort pendant l’été 1986, il contient deux chansons pour l’animé WINDARIA ~Douwa Meita Senshi, dont sa première chanson écrite et composée à être commercialisée, Utsukoshii hoshi. Akino met sa voix pour la première fois dans le monde de l’animation.

Elle enchaine rapidement avec un deuxième single, Chizu o yuku kumo et son premier album, Natsukashii mirai. On retrouve dans ce premier disque les chansons de WINDARIA, mais aussi le fameux titre Kiniro no me, par lequel tout a commencé. Ce premier album est majoritairement écrit et composée par Akino, mais la production est prise en main par des arrangeur de la maison de disque. Akino déclarera des années plus tard, qu’elle n’était pas très satisfaite de la production sonore de son premier disque.

S’en suivra une série de concerts durant l’année 1986, elle remontera sur scène en son nom qu’en 1995. Akino Arai cherche encore sa voie et décide de mettre une pause à sa « carrière solo » pour se lancer à corps perdu dans le travail. Elle va chanter, écrire et composer pour de nombreux autres artistes, publicités, jeux vidéo et animés, sans se soucier de sa carrière… Cette période durera plus de 10 ans ! Elle prendra fin en 1997.

Akino arai 45645.png

Des rencontres et des collaborations

 

Citer toutes les participations et travaux d’Akino Arai durant cette période de dix années est impossible. Elle travaillera avec de nombreux artistes et musiciens en studio, mais aussi sur scène, je pense notamment à Tomoko Tane, le groupe PSY.S ou encore Hiroko Taniyama. Je vais donc choisir des collaborations selon moi importantes.

Je vais rapidement vous citer la chanson Moon Light Anthem ~enju 1991~, publiée en 1988, écrite, composée et interprété pour un image album du manga de Saki Hiwatari, Please save my earth. Il s’agit du premier titre produit par Akino Arai depuis son album Natsukashii mirai, il est donc selon important. De plus, quelques années plus tard, Akino prêtera sa voix et ses chansons pour l’adaptation en OAV du même manga (mais nous y reviendrons).

 

1989, Akino Arai rencontre la musicienne Yoko Kanno. Une étape importante pour la chanteuse, car le contact et le travail avec cette artiste lui ont permis de développer son art. Yoko Kanno fera souvent appel à Akino Arai pour divers projets, des animés, mais aussi des jeux vidéo pendant plus de 10 ans, notamment pour des projets qui deviendront populaires.

Mais pour l’heure Akino Arai, en cette fin des années 80, débute deux travaux selon moi importants. Il s’agit de deux collaborations pour des jeux vidéo. Tout d’abord, avec Yoko Kanno, Akino signe une série de chansons pour la franchise de jeu vidéo de stratégie Nobunaga no yabou. On retrouve la douce voix de la chanteuse sur de superbes compositions de Yoko Kanno. Akino chantera de nombreuses chansons pour ces jeux jusqu’en 1994 avec la magnifique chanson Tooi aoiro.

akino arai cd.png
Hight_chofu - 174.jpg

Dans la même logique, Akino chantera pour la société de jeux vidéo Nihon Falcom, spécialisée dans les jeux d’aventure. Akino interprète en 1989 la chanson LILIA, un titre important du jeu Ys II et sans doute sa chanson la plus populaire qu’elle ait chantée pour la Falcom. On retrouvera la voix d'Akino Arai dans d'autres productions de la Falcom jusque dans les années 90, notamment pour les jeux vidéo : Ys, WANDERERS FROM Ys, SORCERIAN, Dragon Slayer : The Legend of Heroes et Dinosaur.

1992, une année importante pour Akino, puisqu’elle sort, en son nom, deux singles, pour des génériques d’animés : Kooru suna, pour The Weathering Continent et surtout, Kaze to tori to sora ~Reincarnation~ pour la série Lodoss War. Akino deviendra une artiste importante de cette franchise, car elle écrira et composera de nombreuses chansons hélas interprétés par d’autres chanteuses. Ces deux sorties marqueront une étape importante dans la carrière d’Akino Arai, car elle lui permettra de rencontrer peu à peu un public qui la suivra.

1994, Akino Arai est présente sur deux projets d’envergure, d’une part elle écrit, compose et chante de nombreuses chansons pour les OST des OAV de Please save my earth, composés par Yoko Kanno et Hajime Mizoguchi, d’autre part, et surtout, Akino Arai pose sa voix sur sa chanson la plus populaire, la très célèbre VOICES pour les OAV de MACROSS PLUS toujours avec Yoko Kanno.

00348.MTS_snapshot_03.15_[2013.03.04_00.17.09].jpg
arai akino 4.png

Un petit retour

 

En 1995, après ces nombreuses collaborations, Akino Arai décide, avec l’encouragement d’une fan base naissante, de reprendre sa carrière personnelle. Le premier acte de ce renouveau et son retour sur scène avec ses propres chansons. Ce concert après 9 ans fut quelque chose de très important pour Akino. Imaginez la chose, dans la jolie salle du Shibiya Egg-Man, Akino monte sur scène par Yoko Kanno et Hajime Mizoguchi pour un concert SOLD-OUT. Un live mythique dont seuls les plus anciens fans se rappellent avec nostalgie.

1996, deuxième acte du retour et la création du groupe Goddess in the Morning avec la chanteuse Yula Yayoi, le tout produit avec des amis musiciens, dont Kira Tomohiko de ZABADAK avec lequel elle avait déjà travaillé au début des années 90. Sortira un magnifique album est une série de concerts. Cette expérience motivera Akino à reprendre sa carrière en main et se lancer dans la production d’un nouvel album original.

Un grand retour !

1997, Akino est définitivement de retour en deux temps avec tout d’abord la sortie d’un best of de ses meilleurs titres entre 1988 et 1996 intitulés Sora no mori. On y retrouve les singles et les plus belles chansons produites dans cette période avec de nombreux titres avec Yoko Kanno, mais aussi de nouveaux enregistrements, consistant à des reprises de chansons écrites par Akino pour d’autres artistes. Puis, 2 mois plus tard, Akino Arai sort un nouvel album original intitulé Sora no niwa, le premier depuis Natsukashii mirai... Il y a 11 ans !

akino arai 004.png
d12949-1075-125799-0_edited.jpg

Cet album montre une vraie maturité artistique que la chanteuse a pu acquérir durant toutes ces années de travaux et de collaborations en tout genre, il y a tellement un monde entre ce disque et son premier album sorti 11 plus tôt ! À partir de ce moment, Akino Arai n’arrêtera plus sa carrière et sortira des disques régulièrement entrecoupés de concerts.

 

Durant les années qui suivent, Akino Arai signe une série de singles pour des animés, lui donnant une popularité dans ce milieu, citons, Hiru no tsuki, Tsuki no ie et Kanate, des chansons qui deviendront des classiques très appréciés des fans.

2000, une date importante, puisque la chanteuse sort son 3eme album, Furu Platinum, qui marque une étape importante dans la carrière d’Akino Arai qui sera définitivement installée. Cet album plus posé et mature montre le talent de la chanteuse pour concevoir des univers.

L’année suivante, après sa participation au mini album du groupe Marsh-Mallow, la chanteuse sort un album concept particulièrement intéressant intitulé Kouseki Radio. Il présente dans chansons aux ambiances sombres et électroniques, scellant définitivement la collaboration entre Akino Arai et le guitariste Hisaaki Hogari, qui deviendra son principal arrangeur et producteur sonore.

akino arai 7165.png
Akino Arai 4564752.png

2002, marque selon moi la fin d’une période dans la carrière d’Akino Arai puisqu’elle sort un album particulier intitulé RGB. En effet, la chanteuse regroupe tous les singles et autres collaborations entre 1998 et 2002 dans un album best of. Autant le dire, cet album et sans doute le meilleur de l’artiste et constitue la meilleure porte d’entrée pour découvrir son univers.

20 ans déjà

2004, Akino Arai donne une suite à son album original Furu Platinum en sortant ce qui est pour moi son album le plus intéressant, Eden. Ce disque comporte 13 nouvelles chansons, souvent très sombre comme un contrecoup d’un monde violent et de guerre post 11 septembre. Cela donne un album d’une beauté et d’une profondeur magnifique.

L’année suivante, Akino Arai fête 20 ans de carrière et propose le best of Sora no uta, regroupant les singles sortis depuis 2002, une sélection de chanson issue des albums et trois nouveaux enregistrements : une chanson écrite pour un autre artiste, une nouvelle version modernisée d’une chanson de 1996 pour l’image album XAZSA Your Own Personal Number intitulé Silent Stream et une nouvelle version de Utsukushii hoshi, sa toute première chanson sortie en single et sur l’album Natsukashii mirai datant de 1986. Il faut noter que cet album sortira l'année suivante dans une version spéciale pour la France (et l'Allemagne) sous le titre Sora no uta - Les chants du ciel.

Ce best of propose également un DVD avec des chansons enregistrées en concert. Ces images montrent un vrai intérêt des concerts de l’artiste qui en plus de repensées et ré-arrangées ses chansons, ils proposent des projections vidéo et des lumières d’une grande originalité mettant en valeur son univers mystérieux.

Akino Arai Live 2013 ~Alpha Centauri _Zepp Tokyo.mp4_snapshot_01.15.33.333.jpg
akino0001g_edited.jpg

Akino Arai en France !

2006, une date importante pour la chanteuse, mais surtout pour les fans français (dont moi-même), puisque, surprise, Akino Arai débarque en France pour un concert exceptionnel (elle fera également un concert en Allemagne). Ce concert marque ma première rencontre avec l’artiste avec laquelle je garderai contact et la mise en ligne de mon fan site.

Ce concert fut un moment merveilleux qui enthousiasma les spectateurs et étonnant la chanteuse qui n’avait jamais fait face à un public français, bien plus bruyant que ses fans japonais. Malgré un retard d’une heure en raison de problèmes techniques importants, le concert fut une vraie réussite, un moment magique.

Les musiciens, Nobuyasu Horikoshi, Hosomi Sakana et Hisaaki Hogari ont proposé des arrangements électroniques planants d’une très grande qualité. Akino proposera l’année suivante de retrouver cette ambiance unique dans un album live : The first Euro tour. La connexion entre Akino Arai et la France qui débuta en 2006 se reproduira, puisqu’elle se produira en France en 2009 et 2013. Mis à part la France, Akino Arai se produira à Taïwan et au Brésil.

Après quelques singles, c’est après une longue que la chanteuse sort enfin son nouvel album, Sora no Sphere en 2009.  La sortie de cet album coïncide avec son retour en France pour deux concerts exceptionnels à Paris. Elle chantera sur scène les nombreuses nouvelles chansons de ce disque lumineux et empreint de spiritualité. En effet, la chanteuse a été inspirée par son voyage au Tibet et propose une réponse au très sombre disque Eden (2004). Elle propose également plus tard dans l’année son premier (et je ne l’espère pas dernier) DVD live, Arai Akino LIVE 2009 - Sora no Sphere.

arai akino 45.png
IMG_0143.jpg

Little Piano, au Japon, en France, dans les étoiles…

2010, Akino change quelque peu son modèle de fonctionnement. Elle crée une société de production qui facilite la gestion de sa carrière et propose un nouveau type de concerts, une tournée annuelle de printemps nommée « Little Piano ». Elle consiste en des concerts ou Akino est seule sur scène avec un piano. Cela permet de se produire dans plus de villes et un partage plus important avec les fans. Elle conservera de « gros concerts » avec musiciens et mise en scène, en fin d’année.

2012, Akino Arai, 3 ans après son 5eme album original Sora no Sphere, sort son 6eme et… son 7eme album le même jour ! Il s’agit de Red Planet et Blue Planet, deux albums pour un total de 28 chansons, regroupant les singles précédemment sortis, des versions de chansons écrites pour d’autres artistes et de nouvelles chansons. Ce diptyque est un condensé magnifique de l'univers d’Akino Arai et on de plus bénéficier d’une édition first-press dans de très jolies digipack reprenant les cover signées par l’artiste Kinpro.

2013, après la sortie du très bon single Unknown Vision, Akino revient en France pour deux concerts exceptionnels dans la cadre de sa tournée Live (world) Tour 2013 in Paris, elle fera par la suite un passage à Monaco. Avec son acolyte violoniste, Todo Masahiko, Akino Arai a ravi ses fans avec une set-list incroyable et formidable, alternant grands classiques et nouvelles chansons. Pour moi ces concerts furent mes préférés de la chanteuse en France (bien que j’admets que son premier venu en 2006 dans le cadre de son concert The first Euro tour ~Cosmo Incognita~ était artistiquement supérieur).

Akino Arai 26.png
akino arai des_edited.jpg

Le cœur pur

2013, Akino Arai passe un nouveau cap dans sa carrière en créant son propre label musical, lui permettant de produire d’autres artistes ou éditer des projets plus librement. Ce label nommé Pure Heart Label, éditera très régulièrement des disques, principalement de ses amis musiciens ; notamment Sakano Hosomi et bien évidemment Hogari Hisaaki. Akino participera à ces productions, notamment vocalement et à l’écriture.

Elle créera plusieurs groupe et formation auquel elle participe, comme le duo Velŝipo avec le compositeur Takeshi Hama et le groupe TWO WURLI AND... avec Sakana Hosomi et Hogari Hisaaki. Elle produira une nouvelle chanteuse débutante, la jeune Ghinka, dont le très mignon premier album sortira en 2018.

En 2016, pour fêter 30 ans de carrière, Akino Arai sort enfin un nouvel album. Intitulé Little Piano Plus, il regroupera les derniers singles, Unknown Vision et la sublime chanson LostArea, avec de nouvelles chansons, mais aussi une belle petite surprise, une auto-reprise de son titre Kiniro no me, la chanson qui a fait débuter la carrière de la chanteuse !

akino arai cdd.png
prof_img1.png

2017, Akino Arai, tout en continuant les concerts et tournées nationales, sort une série de collaborations, notamment avec le groupe de world music, Codex Barbès, qu’elle intégrera par la suite, et la chanteuse Hiroko Taniyama avec laquelle elle fera un duo sur l’album Tsuki ni kiita 11 no monogatari.

Elle sort également deux nouveaux singles, le générique de fin de l’animé Hand Shakers intitulé Yume miru ame et la petite chanson pour une émission pour enfant Ohayou chikyuu, dans des styles très différents montrant différentes facettes de son univers.

Akino Arai propose également un mini album intitulé Smile. Ce disque contient donc 6 reprises, des chansons des années 60-70 principalement, Akino souhaitant reprendre des titres qu'elle écoutait dans son enfance. C'est surprenant, mais la moitié de cet album sera en Français ! Il contiendra la très belle reprise de Smile, qui donne son titre à l'album, mais aussi Le Premier Bonheur du Jour (Françoise Hardy) et Les Moulins de Mon Cœur (chanson de Michel Legrand pour le film "L'Affaire Thomas Crown"). ce petit disque charmant et auto-produit sortira via son label Pure Heart.

akn-prof02.png
akino arai 45647.png

Une hirondelle, une surprise et une crise

2019, Akino Arai sort le mini album Tsubame, contenant des ballades souvent tristes et sombres avec une très belle production acoustique, pure et douce. Ce disque met en valeur, le piano, le violon, mais aussi la harpe avec la participation Yoshino Tomoka du groupe tico moon. Il propose également une magnifique chanson composée par Takeshi Hama (son acolyte groupe Velŝipo).

La bonne surprise venant avec cet album et un DVD collector reprenant une partie du son dernier concert : Akino Arai LIVE 2018 « Electric Sheep ». Ce concert, vraiment incroyable, aux arrangements électroniques a clairement marqué ses fans et permet enfant de pouvoir revoir Akino Arai dans des prestations live. Il s’agit du 3eme concerts ou extrait de concert commercialisé, après le DVD du best of Sora no uta, le DVD Arai Akino LIVE 2009 - Sora no Sphere. Je souhaite tellement que la chanteuse sorte plus de vidéos des prestations live tant il apporte une autre facette par rapport aux albums.

Le même jour, Akino Arai propose une petite surprise, une étonnante compilation baptisée Another Planet. Il ne s’agit pas vraiment d’un best of, mais d’une sélection de chansons plus au moins rares souvent non écrites et composées par la chanteuse. On retrouve ainsi des chansons oubliées, souvent issu des années 90, mais aussi les derniers singles et collaborations pour des animés. Un disque particulier qui fera plaisir aux fans de la première heure.

864-1583028400.jpg
album_tsubame_g_g_edited.jpg

2020, après la sortie du single Tsukiakari no Monologue, en duo avec la chanteuse AKINO from bless4, Akino Arai est contrainte d’annuler des représentations de sa tournée « Little Piano 10 » en raison de la crise sanitaire liée au COVID-19. Cela permettra à Akino Arai de se lancer dans le streaming, puisqu’elle proposera des concerts en lignes et en direct et des diffusions d’anciens concerts. En effet, même s’ils ne sont jamais sortis en DVD/Blu-ray, de très nombreux concerts ont été filmés et montés, mais jamais diffusés. Je pense que cela serait une très bonne chose de sortir tous ces concerts en vidéo ! Les fans les demandes et les attendent avec impatience. 

2021, Akino Arai termine enfin sa tournée « Little Piano 10 » avec une année de retard par concert exceptionnel dont la set-list a été faites par les fans et retransmis en streaming dans le monde entier. Elle y annonce un nouveau concert spécial pour l'a fin de l'année intitulé Silent Choir. Quelles nouvelles surprises nous prépare-t-elle ?

Sans titre-1.png
akino arai photo.png

 © Arai Akino France - Depuis 2006 | Van